Actualités

LA SONNANTE – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE – ANNÉE 2020
à SEMEAC le  27 MARS 2021 de 14h à18h

Nombre d’adhérents présents : 18 Nombre  d’adhérents représentés : 11

Rapports Moral et d’Activité
Comme vous le savez tous, La Sonnante, c’est penser et dépenser localement pour redonner du sens aux achats en favorisant une économie plus humaine et plus respectueuse de l’environnement…
Les forces vives de ce projet sont donc les adhérents, utilisateurs et prestataires, solidaires entre eux. C’est la rencontre des uns et des autres qui favorise la circulation de la monnaie sur son territoire.

Des activités et des échanges pour un résultat  contrasté

• En 2020, dans des circonstances difficiles, la Sonnante sur Bagnères en Bigorre, Vic en Bigorre et Argelès s’est maintenue. A Tarbes elle s’est développée.
• Les relations avec les collectivités, mairies, ont commencé à se construire.
• La communication et les échanges avec nos partenaires associatifs sont restés actifs : Nature et Progrès, le pôle Économie Sociale et Solidaire Bigorre, Coalition Climat, Art’R de la récup, le Conseil de développement du Pays du Val d’Adour, Appel en Lavedan… Un élargissement de notre réseau de diffusion sur Tarbes s’est fait à travers les gilets jaunes qui appellent à utiliser La Sonnante et qui se sont investis à nos côtés.
• Quelques manifestations ont permis de garder le lien avec la presse (festival “0” déchets, lancement de la monnaie dans les Biocoops de Tarbes). La radio locale Fréquence Luz a continué à promouvoir La Sonnante.
Ces efforts, contrariés par la pandémie, ont connu de façon logique un résultat contrasté :
• Une légère baisse des adhérents (prestataires et consommateurs) à jour de leur cotisation en comparaison avec 2019.
• Une diminution des activités sur le terrain, vu les conditions sanitaires, les interdictions de regroupement et le trop petit nombre de bénévoles. 2020 est une année blanche.
• La covid a eu des répercutions sur tous y compris les bénévoles de La Sonnante. Ce fut et c’est encore un problème avant tout humain.
• La suppression du taux de reconversion n’a pas eu d’incidence sur le nombre de sonnantes en circulation, il s’est maintenu.
• La Sonnante a continué à acquérir de la reconnaissance, on la découvre encore.

Un emploi partagé bénéfique

Grâce à la subventions FDVA, La Sonnante a eu l’opportunité de conventionner avec Art’R de la récup pour une embauche partagée en profitant du dispositif HA-PY Actifs du département. La Sonnante s’est engagée à faire travailler une personne salariée, Anne, 10h par semaine pour mettre à jour, consolider et développer les adhésions, aider les prestataires à faire circuler la monnaie et assurer le secrétariat de La Sonnante.

Un espace pour l’association

La FCPE mettant en vente son local, nous devions trouver un autre lieu de réunion. Art’R de la récup ayant monté un projet de tiers lieu, la location d’un espace a donc été possible pour nos réunions, le rangement de nos affaires, l’installation d’Anne et la perspective d’une permanence hebdomadaire.

Monéd’Oc

Les MLCC se développent en France, on atteint les 80. Quinze d’entre-elles en Occitanie se sont unies et ont formé le réseau Moned’Ôc dans le but de présenter un front uni face aux collectivités locales qui commencent à prendre en compte les monnaies locales complémentaires et citoyennes, considérant l’intérêt qu’elles présentent pour le développement de l’économie réelle de proximité. La Sonnante est rentrée dans ce réseau permettant un rapprochement entre les monnaies, une entraide et peut-être une aide à la numérisation.

Une optimisation de notre organisation interne en communication et en gestion
Le site Internet et Facebook ont recommencé à diffuser des actualités. Les documents de gestion et de communication sont en cours de réactualisation.

Rapport d’activité par secteur :

Vic en Bigorre – Val d’Adour
• Le comité local n’a pas pu faire de recherche de nouveaux adhérents, ni tenir de stands, ni contacter des nouveaux maires… Cependant, le bureau d’échange (présent sur les marché de Vic et de Tarbes), est bien repéré et effectue la majorité des échanges. Les sonnantes en circulation ont augmenté d’une centaine sur le comité local, sur Vic principalement.
• Vic a perdu 4 prestataires, l’une trouvant trop difficile d’utiliser ses sonnantes, les 3 autres ayant cessé leur activité. Les 17 autres ont renouvelé leur cotisation dès qu’ils ont été sollicités.

Bagnères de Bigorre Vallée de Campan
• S’il n’y a pas eu de stands ni d’activités extérieures, la monnaie continue à circuler sur les marchés et dans les commerces, etc.
• Pendant l’été, un nouveau prestataire, la Biocoop, a rejoint les 40 autres qui acceptent la Sonnante sur Bagnères et environ. A cette occasion, un stand a été tenu pour le lancement de la monnaie au sein du magasin.
• Le départ de la boulangerie Meheust ,ex bureau d’échange, n’a pas perturbé la circulation de la monnaie, grâce aux 3 autres : Libr’office (Papeterie et matériel de bureau), Waka Lesclauze (Atelier de couture) et Atelier du Capagaou (Atelier de peinture/sculpture et livres/disques d’occasion).

Vallée des Gaves                                                                                                              En début d’année, préparation , d’une animation théâtrale sur le thème de la monnaie locale, dans les rues d’Argelès, prévue un samedi de mars ou avril. Plusieurs réunions pour la préparer mais annulation pour cause confinement.
• Rencontre avec l’APPEL, Artisans et Petits Producteurs en Lavedan, prenant presque tous la Sonnante. Le but de l’asso : nourrir la vallée avec des produits de qualité «bio» . Nous somme en contact et les rencontrons sur leur point de vente «la cagette».
• En août, marché de nuit à Luz saint sauveur. Peu de rencontres et aucune adhésion ou retrait de sonnantes, ça ne semble pas le bon endroit.
• En toute fin d’année, rencontre avec le collectif écocitoyen d’Argelès, et avec les porteurs d’un projet d’une recyclerie qui débouchera sur une convention et des actions communes en 2021..
• Le Comptoir d’échange de la Caverne de l’ours est resté actif et très motivé.

Tarbes et environs
• Recherche et contacts avec des prestataires pour envisager de futures adhésions et développer le réseau sur Tarbes et Alentours.
• Pôle ESS Bigorre : participation à la plupart des réunions centrées sur quelles actions pouvons nous mettre en place ensemble pour répondre à des besoins sociaux, rompre l’isolement et rendre l’action du pôle pour lisible et visible.
• Manifestations :
◦ Septembre : festival Zéro déchet organisé par le SYMAT – Art’piculture – Z’Héros déchet.
▪ Participation de La Sonnante sur le thème de la finance solidaire.
▪ Stand d’information au Village Zéro déchet sur la zone des Forges en partenariat avec
Art’R de la Récup.
◦ 4 et 5 Décembre : Les 3 biocoops de Tarbes adhèrent à La Sonnante. Stands d’information au lancement sur les 3 sites.
◦ 12 et 13 Décembre : Stands de Noël devant les biocoops de Juillan et de Brauhauban avec quelques prestataires. Objectifs : Montrer la diversité des prestataires de la sonnante sur Tarbes ; informer et inciter à faire les achats en sonnante.

La Sonnante est et reste un bien commun. Elle se perpétuera avec l’engagement de tous
L’appartenance à notre association s’exprime d’abord par une adhésion annuelle, utilisateur comme prestataire. C’est cette adhésion qui donne le droit d’échanger et de recevoir des sonnantes. C’est aussi la principale ressource qui permet le fonctionnement de l’association.

C’est un beau projet ! S’il vous donne envie et si vous avez un peu de temps libre, participez-y activement pour l’ancrer sur tout le territoire. Nous avons des chantiers très motivants en perspective.

A l’heure où l’Europe et les Gafam se concertent pour supprimer les espèces d’euros, et au moment où le paiement sans contact se généralise suite à la pandémie, nous sommes pour conserver un paiement en espèces qui crée des liens.
Pendant cette crise sanitaire mondiale, on constate encore plus l’emballement de l’économie virtuelle, entraînant un fossé qui se creuse de plus en plus entre riches et pauvres, en France et partout dans le monde. D’où la pertinence et la nécessité d’une monnaie locale dont on connaît l’utilisation saine, au service de projets sociaux et environnementaux, une monnaie qui refuse la spéculation.
Nous espérons que 2021, nous permettra de sortir du carcan de la pandémie et que se construira peu à peu un monde plus juste, plus écologique et plus solidaire.

               Et ne l’oublions pas, le simple geste d’utiliser une sonnante construit ce monde. Que vive la Sonnante !

Principales délibérations soumises au vote :
Le rapport moral, approuvé en séance par consentement avec 29 voix.
Le rapport d’activité (global et par secteur) approuvé en séance par consentement avec 29 voix.
Le rapport financier
Approuvé en collégiale exceptionnelle après consultation des adhérents par mail le 06 mars 2021 (pour mémoire, besoin pour la demande de subvention)
Le budget prévisionnel
Approuvé en collégiale exceptionnelle après consultation des adhérents par mail le 06 mars 2021 (pour mémoire, besoin pour la demande de subvention) – Ré-approuvé par consentement avec 29 voix.
Le montant des adhésions
L’Assemblée Générale a redéfini le montant de l’adhésion pour tous, utilisateurs et prestataires :
montant au choix : 5 € / 10 € / 15 € / 20 € ou autre.
Pour les collectivités, le montant de l’adhésion a été établi à 0,05 € / habitant.
Ces adhésions sont valables pour une année civile et payables en euros ou sonnantes.
La composition de la nouvelle collégiale 2021
Loïc Barus, Nicole Champion, Régine Flament, Hervé Le Lièvre, Françoise Marcinkowski, Anne Pertou et Monique Sanciaud.

Après lecture des rapports, n’hésitez pas à vous projeter sur des projets, à faire connaître vos bonnes idées…

  • Animations à imaginer
  • Marché de prestataires, de producteurs
  • Ateliers à thèmes pour réfléchir autour la monnaie
  • Conférences-débats
  • Relation avec les mairies, les collectivités
  • Recherches de financements
  • Diffusion de La Sonnante autour de soi
  • Etc.

Contacts pour les comités locaux
Vic en Bigorre – Val d’Adour : Jean Lars / / 06 85 41 75 34
Vallée des Gaves : Nicole Champion / / 06 09 96 26 60
Bagnères de Bigorre Vallée de Campan : Monique Sanciaud / / 06 79 67 72 41
Tarbes & environs : Loïc Barus / / 06 84 98 28 55
Pour la permanence Anne Pertou / / 06 67 31 28 11